Ça y est il est temps de mettre au repos nos estomacs et de commencer à faire chauffer les cuisses.

Lundi 11 mars toute première étape en terre italienne. Une étape plutôt plate nous attend.

Afin de se mettre directement dans l’ambiance ce sont des routes complètement défoncées, au trafic plutôt dense que nous découvrons.

Les vélos sont mis à rude épreuve. Le moral aussi avec des camions frôlant nos sacoches et des automobilistes qui ne connaissent vraisemblablement pas l’écart de 1,5m minimum requis pour doubler un vélo.

Après 50 km et les premiers signes de fatigue nous arrivons à l’entrée du Parc Nazionale del Circeo où nous espérons trouver un coin pour poser notre

Finalement le chemin s’arrête au milieu nous obligeant à faire demi-tour. Direction le bord de mer pour trouver un camping.

Désillusion, nous sommes en mars, toute la côte ressemble à une ville fantôme. Évidemment rien n’est ouvert.

Un « chouette » bivouac le long d’un canal glauque nous attends.

Résultat, une tempête de vent et de la pluie pour cette première nuit en tente ! Et en prime ça caiiiiilllle ! (Surtout avec un sac de couchage +10°C pour Victor.)

Mardi 12 : Direction Sabaudia.

Après un faux départ, bloqués dès le premier kilomètre par un arbre,

place au magnifique paysage sous un soleil radieux, le long d’une petite route entre mer et lac (Lago di Fagliano) .

Le soir nous logeons dans un des seuls agrotourismo de la région ouvert déniché par Juliette et qui propose des places pour camper !

Mercredi 13 : la route continue le long du littoral. Beaucoup de kilomètres au compteur et une météo qui se dégrade rapidement.

Nous arrivons à Sperlonga avec une vraie première côte pour nous achever. La pluie commence à tomber, les nerfs s’agitent, la nuit est proche et toujours pas de plan logement en vue.

Victor décide alors de chercher une solution vers la plage. Évidemment tout est fermé et la plage est déserte !

Déserte ? Nooooooooonn au milieu de cette énoooooorme plage, deux « jeunes » fait assez rare dans la région et pour la saison, assises sur la plage sur le point de partir se réfugier de la pluie.

Avec un anglais trés mauvais, Victor demande si elles connaissent quelque chose d’ouvert. Et là après 2-3 échanges italo-anglais, elles nous proposent de planter la tente dans leur jardin. Vite viiiiiite courons annoncer la bonne nouvelle à Juliette !
Au final nous sommes invités dans une énorme villa au coeur de la ville de Sperlonga.

Au programme une super soirée avec Dada et Camilla. Et le must nuit au chaud dans un vrai lit !!!

Les détails à suivre dans un prochain article.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *