Les Alpes albanaises

Aujourd’hui une étape montagneuse est prévue direction la mystérieuse vallée de Valbona.

Peu de kilomètres mais en montée tout du long avec quelques beaux petit pics à 10% .

Juliette chante, Victor regarde le paysage, les kilomètres et les dénivelés défilent tranquilement.

A la fin de la journée, nous avons l’impression d’être de retour en hiver au fin fond de la vallée du Champsaur, par chez nous. Les versants ubac sont plein de sapins et les quelques feuillus sortent à peine leur feuilles.

La neige est encore présente en quantité sur les sommets et de belles coulées d’avalanche descendent jusqu’à nos pieds.

A l’aide des travaux de Journeytovalbona.com le contact transmis par Enselle.voyage, nous apprenons les gestes à adopter en cas de rencontre avec l’habitant des versants alentours … l’ours

La balade en forêt attendra 😉

Cette ONG cherche à créer et entretenir des sentiers de randonnées, sensibiliser et informer sur la beauté naturelle des lieux et sa protection ou encore favoriser le tourisme durable.

C’est d’ailleurs également grâce à eux que nous avons trouvé un hébergement chez l’habitant qui fut une très belle expérience.

In Albanian language…

Nous sommes accueillis dans la familles d’Adenis dans laquelle ses trois soeurs et sa maman nous attendent. Les filles âgées de 7, 13 et 16 ans nous servent d’interprètes. Les deux premières parlent très bien anglais. La petite dernière se fait un malin plaisir à nous traduire absolument tout ce qu’elle voit.

  • In Albanian languagekolë (cheval)
  • In Albanian language … shqiponjë (Aigle)
  • In Albanian language … zog (oiseaux)
Fshati Valbona : la vallée de Valbona
Kolë : cheval

Le lendemain nous partons pour une petite randonnée pédestre loin des arbres à ours ! Qui sont eux fortement déconseillés évidemment en cette période où les mères sont avec leurs nouveaux nés .

Notre déambulation nous emmène jusqu’au centre village. C’est un peu la désillusion après tous ces beaux paysages, car la vallée est en plein boom touristique (et nous y participons malgré nous du fait de notre présence) avec la construction d’un hôtel démesurément grand et des bungalows alignés.

A faire à suivre en espérant que son cachet authentique reste inchangé.

La vie de pasha

Malgré notre insistance pour donner un coup de main en cuisine, nous nous faisons servir tous les soirs avec profusion de nourriture!

On retiendra le byrek fait maison fouré au gjeeze (sorte de feta), les cuisses de poulet accompagnées de salade grecque (Avec tomates et concombres achetés au Kosovo), la soupe à la viande. Dur dur d’être végétariens en Albanie. Surtout qu’à part le chou, aucun autr légume n’est encore sorti de terre à Valbona.

Sans oublier la délicieuse infusion de plantes cueillis dans les montagnes environnantes et les cafés turques.

Le soir nous récitons nos leçons d’albanais et nous jouons à Cubirds tous ensemble. Pas de vélo, de la nourriture en quantité et des camarades de jeux… La belle vie 😉

La pluie n’est pas notre ami

Dernier jour dans la vallée de Valbona. La pluie est bien installée et nous devons redescendre. On enfile nos capes de pluie et on se jette à l’eau.

On vous laisse admirer notre style :

30 km plus bas nous sommes complètement trempés. Avec notre accoutrement nous avons du mal à passer inaperçus dans la ville. Nous trouvons rapidement notre bus qui nous permet de rejoindre la capitale en 5h en passant par le Kosovo. En fin de soirée nous arrivons à destination où un logement au sec nous attend ! Ouf !

À suivre, notre route vers le Sud de l’Albanie 🚵‍♂️🚵‍♀️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *