Après notre nuit à Kalpaki, nous arrivons dans le petit village de Zitsa où Kostas, le boulanger du village et sa femme Anna enceinte et pouvant accoucher à tout moment ainsi que leur fille Kiki nous attendent.

Ils vivent au dessus de la boulangerie avec la mère de Kostas. Du coup, à peine arrivés nous nous voyons offrir des biscuits et du chocolat alors que nous découvrons le fournil.

L’ambiance est à la détente complète, nous discutons et dormons beaucoup, dans une bibliothèque, une première pour nous !

Kostas nous apprend également qu’il aimerait bien qu’on reste deux nuits de plus car il va avoir besoin de petites mains. En effet, en plus de la boulangerie Kostas fait traiteur pour des funérailles, mariages ou des événements militants.

Mardi nous nous mettons donc aux fourneaux ! Au programme épluchage d’oignons et découpe de légumes. La boulangerie est un vrai lieu de rassemblement , tout le village y passe et pas seulement dans la boutique mais aussi dans l’atelier juste pour papoter. Nous nous faisons nourrir de biscuits chauds toute la matinée et c’est bien agréable. Les légumes que nous avons préparés seront cuits au four comme tous les plats qui sortent de la boulangerie : fèves à la sauce tomate, viande ou poisson passent dans le four . Le même qui sert à faire cuire le pain le matin !

Nous cuisinons également pour la famille et les autres voyageurs présents en même temps que nous (un couple de suisses habitué des voyages à vélo) et reproduisons les fameux verdure ripiene que nous avions découvert à Rome . Nous passons tous les ingrédients de la farce avec un petit coup de mixeur, on obtient une farce léger et goûteuse, on pourrait presque croire que c’est une farce à la viande. Un crumble aux pommes un peu trop crumbly en dessert et hop au lit !

Le lendemain réveil à 5h30 pour voir Kostas à l’oeuvre , les émanations du levain et des levures nous font tourner l’estomac . Nous irons aussi visiter leur petit coin de paradis :une bergerie et un grand terrain où ils projettent de construire une cabane pour y passer du bon temps. Enfin, nous serons dog sitter d’un weekend, tel un couple de petits vieux promenant le chien que tout le village connaît.

Détente et sérénité résument donc notre séjour à Zitsa . Le bonheur et la tranquilité qui émanent de cette famille à la vie simple qu’ils se sont construite fait du bien à voir et inspire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *